Dettes fournisseurs : définition et guide complet

Les dettes fournisseurs sont l’un des éléments figurant au passif du bilan comptable. Notre article complet vous donne toutes les informations pour bien comprendre l’impact de ce poste au niveau de l’équilibre financier d’une entreprise.

Définition des dettes fournisseurs

Le bilan comptable reprend tous les postes d’actif et de passif d’une société. Comptablement, les dettes fournisseurs font partie du passif, puisqu’il s’agit d’une somme due à un tiers. Les dettes représentent donc un appauvrissement pour l’entreprise.

Les dettes fournisseurs font suite à la signature d’un contrat de fourniture de marchandises ou de services. Elles correspondent ainsi à des achats, non encore réglés au moment de l’édition du bilan (annuel ou à un instant donné), mais qui devraient l’être sans tarder.

La dette est enregistrée dès la livraison des marchandises ou une fois le service rendu, sur réception de la facture. Cependant, les délais de paiement entre professionnels expliquent que le règlement ne soit pas immédiat (exemple : paiement à 30 jours fin de mois).

A retenir
Les dettes fournisseurs matérialisent le décalage pouvant exister entre un achat (constaté en charges dans le compte de résultat), et le décaissement de trésorerie correspondant.

Différence entre dettes et créances

Les termes créances et dettes ne doivent pas être confondus :

  • Une créance (client) est une somme due par un client à l’entreprise
  • Une dette (fournisseur) est une somme due par l’entreprise à un fournisseur

Cette différence se traduit dans le bilan comptable par une affectation opposée. Les créances sont en effet enregistrées à l’actif, alors que les dettes le sont au passif.

Paiement d’une dette fournisseur

Le délai de paiement d’une facture à un fournisseur n’est pas extensible à l’infini. Il est régi par la loi (Art. L441-10 du Code de commerce). Entre professionnels, ce délai ne peut être supérieur à 60 jours à partir de l’émission de la facture.

Il existe cependant une dérogation permettant de définir un délai maximal à 45 jours fin de mois (toujours à partir de l’émission de la facture). Attention, ce délai n’est applicable que s’il respecte les trois conditions suivantes :

  • Délai convenu entre les parties
  • Délai mentionné clairement dans le contrat
  • Délai ne constituant pas un abus à l’égard du créancier

Officiellement, un point d’équilibre doit donc être trouvé, dans l’intérêt commun des parties. Dans la pratique, le rapport « client/fournisseur » penche toujours du côté de l’un ou de l’autre des acteurs en présence. Une entreprise qui débute est en effet le plus souvent obligée de se plier aux conditions de ses fournisseurs, afin de gagner leur confiance pour renégocier éventuellement des délais de paiement plus longs. À l’inverse, une firme importante peut imposer ses exigences à ses fournisseurs. Ceux-ci ne souhaitent pas se passer d’un client avec une puissance d’achat significative, gage d’un chiffre d’affaires régulier et d’un paiement garanti.

Pour votre comptabilité, mieux vaut faire appel à un expert !


Dettes fournisseurs et impact au niveau de l’activité

L’analyse du poste des dettes fournisseurs dans le bilan permet d’obtenir de précieuses indications sur l’état de santé de l’entreprise.

Dettes fournisseurs faibles

Un poste de dettes fournisseurs peu élevé signifie que l’entreprise ne dispose que de délais de paiement courts pour régler ses fournisseurs. Cela peut éventuellement se traduire par le fait d’un manque de confiance des partenaires de l’entreprise, rechignant à accorder des délais plus longs.

Dettes fournisseurs élevées

Un poste important de dettes fournisseurs peut avoir deux explications :

  • Les partenaires de l’entreprise lui font confiance en octroyant des délais de paiement longs.
  • L’entreprise est très endettée et n’arrive pas à honorer le paiement de ses fournisseurs dans des délais courts. Il s’agit, dans ce second cas de figure, de la traduction de difficultés financières, plus ou moins temporaires.
A retenir
Quel que soit leur montant, les dettes viennent au débit du patrimoine de l’entreprise. Elles sont rattachées à un exercice et ne sont retirées du bilan qu’une fois éteintes, par règlement ou compensation.

Les « avantages » des dettes fournisseurs

L’étude des dettes fournisseurs permet à une entreprises de :

  • Prévoir la trésorerie nécessaire et suffisante pour les honorer
  • Se ménager, dans l’attente de leur paiement effectif, de la trésorerie via le fonds de roulement (les dettes étant justes enregistrées comptablement, elles ne représentent pas encore une sortie réelle de trésorerie)

La mention des dettes dans le bilan permet de ne pas dissimuler leur montant et leur impact futur au niveau de la trésorerie de la société, venant en déduction de son actif.

En résumé

Les dettes fournisseurs sont le résultat d’un accord sur les délais de paiement entre une entreprise et ses partenaires commerciaux. Elles permettent en ce sens d’analyser les relations avec les fournisseurs de la société.

Le bilan étant un document de référence, épluché lors d’une opération financière d’envergure ou d’une demande de crédit auprès d’une banque, il est vivement recommandé de contrôler l’équilibre du poste de dettes fournisseurs.

Contacter un expert comptable Devis gratuit dans votre ville