Le rôle des SIG en compta : un outil pour l’analyse financière

Les SIG, pour soldes intermédiaires de gestion, ont pour objectif l’analyse du résultat d’une entreprise. Pour y parvenir, ce dernier est décomposé en différents indicateurs afin de détailler et de mieux comprendre la formation du bénéfice ou des pertes de l’exercice. Educompta vous dit tout sur les SIG et leur utilité en analyse financière.

Le principe des SIG

Pour calculer les soldes intermédiaires de gestion, il convient de reprendre les éléments présents dans le compte de résultat, à savoir les charges et les produits.

Les SIG sont utiles pour comprendre comment le résultat se construit. Chaque étape permet donc de calculer un indicateur clé, tel que la marge, la VA (valeur ajoutée) ou encore l’EBE (excédent brut d’exploitation). Ces indicateurs sont exprimés en pourcentage du chiffre d’affaires net et/ou en valeur absolue.

L’intérêt des SIG est également de pouvoir comparer les performances de l’entreprise par rapport à :

  • Son secteur d’activité (ex : la société est 10% plus performante que la moyenne du secteur)
  • Un concurrent direct (ex : la société est 5% moins performante que son principal concurrent)
  • Ses performances passées, en analysant les variations des indicateurs entre les exercices (ex : la société est 10% plus rentable que l’année passée)
A retenir
Les SIG représentent un outil essentiel en comptabilité, puisqu’ils servent à calculer des ratios indispensables à l’établissement d’un prévisionnel financier.

Les différents soldes intermédiaires de gestion

Nous vous détaillons les étapes chronologiques nécessaires lors du calcul des SIG. Chaque solde reprend en effet le résultat du précédent dans sa construction.

Marge commerciale (ou de production)

Il existe deux marges différentes à calculer selon la nature de l’entreprise :

  • Marge commerciale (MC) pour une entreprise de négoce
  • Marge de production (MP) pour une entreprise qui produit

La marge est l’un des indicateurs essentiels permettant au chef d’entreprise de piloter son activité (la société est alors considérée comme suffisamment rentable ou pas).

Les deux types de marges se calculent différemment :

  • MC = Ventes de marchandises – Coût d’achat (+/- variation des stocks)
  • MP = Production de l’exercice (vendue +/- stockée + immobilisée) – Coût d’achat des matières 1ères (achat +/- variation des stocks)

Valeur ajoutée

La valeur ajoutée (VA) permet de mesurer la création brute de richesse d’une entreprise dans le cadre de son activité. Celle-ci est alors répartie entre le travail et le capital (facteurs de production), ainsi que les impôts et taxes (État).

  • VA = MC + Production de l’exercice – Consommations en provenance des tiers

Excédent brut d’exploitation

L’EBE, pour excédent brut d’exploitation, peut être décrit comme le flux potentiel de trésorerie engendré par l’entreprise grâce à son activité.

L’avantage de l’EBE est de pouvoir analyser les performances de la société, sans tenir compte des événements exceptionnels, ainsi que de la politique d’investissement et de financement mise en œuvre.

  • EBE = VA + Subventions d’exploitation – Impôts, taxes et versements assimilés – Charges de personnel
A noter
Un fort EBE est signe de bonnes performances économiques.

Résultat d’exploitation

Afin de mettre en avant les performances économiques, sans tenir cas des éléments financiers et exceptionnels, il convient de calculer le résultat d’exploitation (RE).

  • RE = EBE + Reprises sur provisions d’exploitation + Autres produits d’exploitation – DAA* et DAP** – Autres charges d’exploitation

*DAA = Dotation aux amortissements

**DAP = Dotation aux provisions

Le résultat d’exploitation peut également être calculé directement de façon simple, grâce à la formule suivante : RE = Produits d’exploitation – Charges d’exploitation.

Résultat courant avant impôt

Le RCAI, pour résultat courant avant impôt, mesure le rôle de la politique financière sur le résultat d’exploitation de l’entreprise. Son calcul demande de déterminer le résultat financier (RF), en retranchant aux produits financiers les charges financières de l’exercice : RF = Produits financiers – Charges financières.

  • RCAI = RE + RF

Résultat exceptionnel

Une entreprise peut réaliser des opérations en dehors de son activité courante. Le résultat lié à ces opérations exceptionnelles et non récurrentes (ex : cession d’une immobilisation) est calculé séparément afin d’apparaître clairement dans l’analyse globale des performances.

  • Résultat exceptionnel = Produits exceptionnels – Charges exceptionnelles

Résultat net

Le dernier SIG est le résultat net (RN). Cet indicateur permet de savoir si l’entreprise s’est enrichie ou appauvrie pendant une période donnée.

  • RN = RCAI + Résultat exceptionnel – Impôt sur les bénéfices – Participation des salariés

Le résultat net peut également être calculé directement de façon simple, grâce à la formule suivante : RN = Total des produits – Total des charges.

A noter
Les dividendes proviennent du résultat net. Ce résultat est en effet distribuable, à condition :

  • Qu’il soit positif
  • Qu’il n’y ait pas de pertes passées à apurer
  • Que la réserve légale soit intégralement dotée (10% du montant du capital social)

Exemple de SIG

Nous vous présentons un tableau reprenant le calcul des différents SIG d’une entreprise sur deux exercices :

SIG Exercice 2018 % Exercice 2019 %
Chiffre d’affaires 1 000 000 100 1 200 000 100
Ventes + Production 1 000 000 100 1 200 000 100
Achats (consommés) 300 000 30 450 000 37,50
Marge 700 000 70 750 000 62,50
Charges externes 100 000 10 90 000 7,50
Valeur ajoutée 600 000 60 660 000 55
Impôts et taxes 10 000 1 12 000 1
Charges de personnel 60 000 6 60 000 5
EBE 530 000 53 588 000 49
DAA et DAP 20 000 2 30 000 2,50
Résultat d’exploitation 510 000 51 558 000 46,50
Produits financiers 10 000 1 12 000 1
Résultat financier 10 000 1 12 000 1
RCAI 520 000 52 570 000 47,50
Charges exceptionnelles 30 000 3 0 0
Résultat exceptionnel – 30 000 -3 0 0
Impôt sur les bénéfices 132 244 13,20 161 700 13,48
Résultat net 357 756 35,78 408 300 34,03

Pour votre comptabilité, mieux vaut faire appel à un expert !


En résumé

Les SIG permettent d’analyser les performances d’une entreprise de manière plus fine, détaillée et complète que la simple lecture du compte de résultat. Il est alors possible d’établir un diagnostic financier précis, facilitant la compréhension des éléments qui ont contribué au résultat final de l’entreprise.

Contacter un expert comptable Devis gratuit dans votre ville