Qu’est-ce que le RCAI : le résultat courant avant impôts ?

Le résultat courant avant impôts (RCAI) est directement lié aux choix de l’entreprise en matière de financement, en permettant de mesurer la rentabilité liée. Educompta vous propose un guide complet sur le RCAI afin de bien comprendre le rôle de cet indicateur clé.

Résultat courant avant impôts : définition

Le RCAI figure dans le compte de résultat et les SIG (soldes intermédiaires de gestion). Il permet de mettre en lumière le revenu tiré de l’activité courante, en tenant compte du cycle d’exploitation et de financement de l’entreprise.

Comme son nom l’indique, le résultat courant avant impôts se calcule avant l’impôt sur les bénéfices, à l’inverse du résultat courant qui en découle directement, et calculé après.

Le RCAI peut être positif ou négatif :

  • Positif : il s’agit d’un bénéfice courant
  • Négatif : on parle d’une perte courante (frais financiers trop importants)

Le RCAI permet de déterminer le résultat net de l’entreprise en y ajoutant les éléments suivants :

  • Résultat exceptionnel
  • Participation des salariés
  • Impôt sur les bénéfices
A retenir
Le résultat courant avant impôts est un excellent indicateur pour déterminer la rentabilité économique d’une entreprise, indépendamment de la fiscalité, souvent soumise à de nombreuses variations. Le RCAI permet une analyse du cycle d’exploitation, en le confrontant à l’impact financier dû au niveau d’endettement.

Résultat courant avant impôts : calcul

Pour calculer le RCAI, il est possible de passer par le chiffre d’affaires ou, de façon bien plus simple et rapide, par le résultat d’exploitation.

Calcul du RCAI avec le CA

RCAI = CA (cpte 70)

+ Production stockée et immobilisée (cptes 71 + 72)

+ Subventions d’exploitation (cpte 74)

+ Autres produits courants (cpte 75)

+ Produits financiers (cpte 76)

+ Reprises sur DAA et DAP d’exploitation et financiers (cptes 781 + 786)

+ Transferts de ch. d’exploitation et financières (cptes 791 + 796)

– HA (cpte 60, excepté le 603)

± Variation de stocks (cpte 603)

– Services extérieurs (cpte 61)

– Autres services extérieurs (cpte 62)

– Impôts (cpte 63)

– Ch. de personnel (cpte 64)

– Autres ch. courantes (cpte 65)

– Ch. financières (cpte 66)

– DAA et DAP d’exploitation et financiers (cptes 681 + 686)

Calcul du RCAI avec le résultat d’exploitation

RCAI = Rt d’exploitation ± Rt financier

A noter
Le résultat d’exploitation et le résultat financier sont calculés à partir du tableau des SIG.

Calcul du RC (résultat courant)

Le calcul du résultat courant avant impôts permet de déterminer le résultat courant (RC)

RC = RCAI – Impôts sur les bénéfices

L’intérêt de calculer le RCAI

L’analyse du résultat courant avant impôts est très utile pour interpréter les performances d’une entreprise liées à son activité opérationnelle. Les éléments en rapport avec la politique financière sont donc pris en compte, tels que le niveau d’endettement et les placements financiers. À l’inverse, l’impact des opérations exceptionnelles est exclu.

Dans la pratique, les produits courants sont essentiellement constitués des éléments suivants :

  • CA :
    • Vente de marchandises
    • Vente de produits finis
    • Vente de prestations de services
    • Subventions d’exploitation
  • Produits financiers :
    • Intérêts sur créances
    • Intérêts sur prêts consentis
    • Dividendes
  • Quelques produits d’exploitation et financiers qui ne sont pas encaissables :
    • Reprises sur provisions
    • Transferts de charges

De leur côté, les charges courantes sont composées des :

  • Ch. d’exploitation :
    • Achat de matières 1ères
    • Achat de fournitures
    • Achat de marchandises
    • Ch. externes
    • Ch. de personnel
    • Impôts
    • Taxes
  • Ch. financières :
    • Intérêts sur prêts
    • Intérêts de comptes courants d’associés
  • Quelques ch. d’exploitation et financières qui ne sont pas décaissables :
    • DAA
    • DAP

Il est utile de calculer le RCAI dans les situations suivantes :

  • Création ou reprise de société : le résultat courant avant impôts donne des informations sur les conséquences de la politique financière de l’entreprise sur son activité et sa rentabilité future. Il est par ailleurs intéressant de procéder à son calcul dans un business plan afin de présenter un prévisionnel solide auprès d’investisseurs ou d’établissements bancaires, en vue de l’obtention d’un prêt.
  • Au cours de l’existence de l’entreprise : le RCAI fait partie du compte de résultat et donc des comptes annuels dont l’établissement est obligatoire. Il est en cela un bon outil de gestion et un indicateur de la rentabilité de l’exploitation, en prenant en compte les choix de financement. La comparaison du RCAI entre chaque exercice permet aussi une analyse temporelle.

Pour votre comptabilité, mieux vaut faire appel à un expert !


Les ratios liés au résultat courant

Le résultat courant n’est pas très utilisé pour le calcul de ratios financiers. Le principal est le taux de résultat courant :

Tx de RC = (RC / CA HT) x 100

En résumé

Le RCAI (et le RC) permettent de mesurer les performances d’une entreprise en prenant en compte son cycle exploitation et son mode de financement. Pour bon nombres d’analystes et de dirigeants, le RCAI présente une image plus fidèle que le résultat net au niveau de la rentabilité économique d’une entreprise.

Contacter un expert comptable Devis gratuit dans votre ville